Publié le 14 décembre 2022 à 07h00
©Groupe ADP
Les prévisions de chutes de neige et de pluie verglaçante sur la région parisienne ce mercredi ont contraint les aéroports de Paris à annuler 20% des vols à CDG et 25% à Orly, principalement sur le moyen-courrier.
Pour ce 14 décembre 2022, la direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé de très fortes perturbations en raison de la météo. « Des annulations et des retards sont à prévoir », soulignait hier la DGAC dans un communiqué, tandis que Paris Aéroport qui gère les deux plateformes parisiennes invite les usagers à « anticiper leur venue » et à « privilégier les transports en commun » pour se rendre sur place. Il est bien sûr recommandé aux passagers de se renseigner auprès de leur compagnie aérienne, afin de savoir si leur vol est maintenu ou non.
Côté compagnies aériennes, Air France a annoncé hier qu’à la demande de la DGAC elle assurera aujourd’hui 75% de son programme court et moyen-courrier, et la totalité de ses vols long-courrier. Les annulations concernent entre autre des vols entre Orly et Marseille, Nice ou Toulouse entre autres.
Sa filiale low cost Transavia France n’est pas en reste, ayant toujours à Orly supprimé des départs vers Séville, Madrid, Agadir, Toulon ou Porto entre autres. Air Corsica, EasyJet, Air Algérie, Royal Air Maroc, Tunisair, Vueling, Iberia, Air Europa, ITA Airways ou TAP Air Portugal entre autres sont également affectées de matin rien qu’à Orly.
A Paris-CDG, des rotations sont affichées en rouge par Air France bien sûr (vers et depuis Genève, Brest, Toulouse, Nice, Clermont-Ferrand, Milan…) mais aussi par easyJet, Air Algérie, Lufthansa (depuis Francfort et Munich), American Airlines (depuis Philadelphie), United Airlines (San Francisco), Finnair, Qatar Airways, Austrian Airlines, SAS Scandinavian
A Beauvais-Tillé en revanche, le trafic ne semble pas affecté ce mercredi : seuls trois vols de Wizz Air sont affichés comme retardés, tous les vols de Ryanair étant maintenus selon le site de l’aéroport.


#Perturbation | En raison des averses de neige annoncées en région parisienne pour la journée de mercredi 14 décembre 2022, le trafic aérien sera fortement perturbé au départ et à l’arrivée des aéroports #CDG #Orly pic.twitter.com/FiE0sUig0h


Déneigement des accès & dégivrage des avions : les équipes @ParisAeroport et toute la communauté aéroportuaire #CDG #Orly sont mobilisées cette nuit et les prochaines heures pour assurer une sécurité optimale sur les aéroports franciliens. #neige #verglashttps://t.co/D6h0SqoxSL https://t.co/Y7OClpM2Y0 pic.twitter.com/0wPHg3eLhI
 


Winter has come! Our video review of week 49 shows its impact on aviation in Europe@Transport_EU @ECACceac @ACI_EUROPE @CANSOEurope @IATA @A4Europe @eraaorg @EBAAorg pic.twitter.com/6FAtSYolID
©Groupe ADP
a commenté :
14 décembre 2022 – 11 h 47 min

Ils sont trop forts chez Ryanair ! Même pas peur de la neige et du verglas ! On en reparle ce soir ?
a commenté :
14 décembre 2022 – 12 h 00 min

Ce serait plus exacte de dire “il neigotte”….. pas de quoi fouetter un chat.
a commenté :
14 décembre 2022 – 15 h 26 min

Incroyable l’incurie des gestionnaires d’ADP. Trois cm de neige et 300 vols annulés. Du temps où les équipements d’hiver étaient moins perfectionnés 10 à 20 cm de neige ne leur faisaient pas peur. Cherchez ou est l’erreur? Peut-être ADP devrait envoyer ses stagiaires à Montréal…
a commenté :
14 décembre 2022 – 17 h 44 min

Avant de parler d’incurie des gestionnaires d’ADP :
Vous participez aux cellules de crises ouvertes à CDG et Orly en pareils cas ? Vous savez donc ce qui y a été décidé et vous avez pu donner votre avis ? Vous êtes spécialisé dans les techniques de traitement des pistes et des tarmacs, selon la température au sol et selon le type de précipitation, neige, ou pluie verglaçante, ou pluie froide sur sol gelé ? Vous savez parfaitement gérer les retards inévitables en telle situation, et qui – vu le trafic sur ces aéroports (c’est plus facile à Beauvais d’où peut-être l’optimisme de Ryanair) – ont encore des répercussions 24 à 36 heures après le retour à des conditions climatiques normales ?
Très probablement non sinon vous n’auriez pas écrit un tel commentaire… Pour une fois qu’ADP a anticipé les choses en annulant à l’avance certains vols pour éviter trop de pagaille au pire moment, on ne peut que s’en féliciter.
Par ailleurs, vous citez l’aéroport de Montréal. Mais vous avez des connaissances sur comment les canadiens gèreraient ce genre de météo ? Non plus, et je peux vous garantir – par expérience personnelle – qu’ils ne feraient pas mieux qu’ADP, ils feraient peut-être même pire. Allez au Canada en avril ou mai, quand les conditions météo sont comparables à celles de ces derniers jours en France, et on en reparlera…
Ce nom existe déjà, veuillez en saisir un nouveau.
Cette adresse email existe déjà, veuillez en saisir une nouvelle.


Appel aux lecteurs !
Soutenez Air Journal participez à son développement !




Grinch’ a commenté l’article :
Greg6 a commenté l’article :
Xenon24 a commenté l’article :
Bencello a commenté l’article :
Nos abonnés bénéficient d’une navigation fluide sans bandeaux publicitaires pour une meilleure lecture de nos contenus.
Votre pseudonyme est validé à partir de votre adresse mail, empêchant qu’un autre lecteur publie un commentaire à votre place.
Votre commentaire est publié instantanément. Les commentaires des non-abonnés ne sont publiés qu’après modération par notre équipe.
Publié le 2 décembre 2022 à 07h00
Publié le 5 décembre 2022 à 10h00
Publié le 2 décembre 2022 à 09h00
Publié le 12 décembre 2022 à 09h00
Publié le 2 décembre 2022 à 08h30
© Air Journal – Tous droits réservés | Mentions légales | RGPD | Réalisation : PURE

source

Categorized in: