25 février 2022 Actualités Leave a comment
En 2004, Lille devenait Capitale Européenne de la Culture. Cet événement hors normes a durablement changé la ville, la région et son dynamisme culturel. Depuis 2006, lille3000 poursuit le travail engagé en 2004 avec ses grandes éditions thématiques : Bombaysers de Lille (2006), Europe XXL (2009), Fantastic (2012), Renaissance (2015) et Eldorado (2019). Utopia, la 6ème édition thématique de lille3000, se tiendra du 14 mai au 02 octobre 2022 dans la Métropole Européenne de Lille, l’Eurométropole et la Région Hauts-de-France.
Utopia se tiendra du 14 mai au 02 octobre 2022. Cette nouvelle édition proposée par lille3000 sera consacrée à la Nature et au rapport de l’Homme à son environnement.
Utopia sera jalonnée d’événements, de rencontres inédites, d’expériences nouvelles et de créations, au croisement de l’art et de la science, pour donner conscience de la complexité du monde et de sa force poétique, par-delà les visions catastrophiques du changement climatique. Expositions, métamorphoses urbaines, projets participatifs, conférences mais aussi, une des nouveautés de l’édition 2022 : les Caps, des randonnées pédestres qui permettront au public de découvrir des propositions artistiques dans des lieux, souvent méconnus de Lille et de la région.
Zoom Sur … Les Expositions dans la MEL
Annette Messager, Comme si – LaM, Villeneuve d’Ascq – 11 mai au 21 août 2022
Crédit photo : © Philip Bernard / © Adagp Paris, 2021
Figure incontournable de la scène artistique internationale, Annette Messager construit un univers personnel où elle endosse de multiples identités : Collectionneuse, Truqueuse, Femme pratique… Avec Comme si, l’artiste propose une utopie, celle de tromper la réalité et la narguer avec des danses et des pieds de nez, par le souffle et les chuchotements. Spécialement pensée par l’artiste, l’exposition (l’une des plus importantes en France depuis la rétrospective au Musée national d’Art moderne Centre Pompidou en 2007) fera la part belle au dessin, technique chère à Annette Messager, qui lui permet de créer un langage proche des haïkus, ces courts poèmes japonais, synthétiques et imagés. Parmi les créations inédites de l’artiste, sera présenté un ensemble de soixante-seize nouveaux dessins à l’encre acrylique de la série Tête-à-tête, qui propose des variations tragi-comiques autour du crâne, comme autant de vanités.
Lauréate du Lion d’or de la 51e Biennale de Venise en 2005, et du Praemium Imperiale au Japon en 2016, Annette Messager présentera également pour la première fois son installation Dessus-Dessous, flots de tissu rouge ondoyant au-dessus de sculptures lumineuses, qui revisite la proposition faite pour le Pavillon français de la Biennale de Venise, il y a plus de 15 ans. Ainsi que la toute récente installation La revanche des animaux.
Avec cette nouvelle exposition, chacun est invité à se réapproprier son histoire personnelle par le biais de la fiction et de la création, et de se rendre compte que nous faisons tous, Comme si…
Utopia, Claire-Marie Régent – Château de Flers, Villeneuve d’Ascq
Au cœur des préoccupations médiatiques et scientifiques, le lien entre l’Homme et son environnement « naturel » immédiat est le sujet sur lequel Claire-Marie Régent a été conviée à réfléchir par la ville de Villeneuve d’Ascq dans le cadre d’Utopia, 6ème édition de lille3000.
Elle a souhaité poser son regard sur cette envie utopique de vivre en cohésion totale avec la nature dans un monde urbain. La narration de la série est construite autour de la couleur verte qui se retrouve sur différents supports ainsi que diverses textures naturelles ou artificielles tels que du métal vert, des vêtements ou des paysages naturels.
Exposition Eugène Leroy, A contre jour – MUba Eugène Leroy, Tourcoing – 29 avril à octobre 2022
Crédit photo : © Nicolas Dewitte / LaM
Exposition Eugène Leroy, en partenariat avec le Musée d’art moderne de Paris présentera une grande rétrospective Eugène Leroy au printemps 2022, en explorant les rencontres, échanges et soutiens de l’artiste avec le milieu culturel du Nord de la France, son riche réseau d’artistes, de galeristes, de conservateurs de musée, de collectionneurs et de mécènes.
Dans la nef, sera exposé l’ensemble exceptionnel des huit tableaux d’Eugène Leroy, des œuvres contemporaines rendent comptent du cycle des saisons et des sensations qu’elles procurent.
Panorama 24 – Le Fresnoy, Tourcoing – 30 septembre au 31 décembre 2022
Crédit photo : © Nicolas Dewitte
Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains, présente en conclusion d’une année d’échanges, d’expériences, de recherches, plus de 50 œuvres inédites dans les domaines de l’image, du son et de la création numérique, imaginées et réalisées par les jeunes artistes et les artistes professeurs invités du Fresnoy.
Univers imaginaires poétiques, projections d’une humanité en mouvement, retour sur des histoires personnelles, les sujets sont nombreux et variés, éblouissants, dérangeants, émouvants, toujours passionnants.
Cette nouvelle édition de Panorama est confiée à Marie Lavandier, directrice du musée Louvre-Lens, qui en sera la commissaire.
Reconnexion, Scenocosme – Maison Folie Hospice d’Havré, Tourcoing – 14 mai au 23 octobre 2022
Crédit photo : © Alsos – Scenocosme
Entre rêve et réalité, le duo d’artiste Scenocosme nous emmène dans des univers artistiques où la technologie est mise au service du sensible, de la fragilité humaine. Leurs œuvres interactives engagent diverses relations invisibles entre les corps et l’environnement.
Ils proposent des mises en scène interactives où les spectateurs partagent des expériences sensorielles
extraordinaires
. Entrez en relation et en interconnexion avec leurs œuvres. Venez toucher l’invisible…
Embryon, Dewi Brunet – Université de Lille – 05 septembre au 27 octobre 2022
Crédit photo : DR
AIRLab invite un artiste à dialoguer avec un laboratoire de recherche de l’Université de Lille afin de croiser création artistique, recherche et médiation et faire émerger une œuvre singulière, mêlant art et science. L’artiste belge Dewi Brunet s’est ainsi associé au laboratoire Defrost équipeprojet commune à Inria et au laboratoire CRIStAL pour concevoir un projet intitulé Plantoid-ori. Artiste plieur, Dewi Brunet explore par sa pratique de l’origami les champs de l’oribotic, mettant en lumière les aspects esthétiques, techniques et philosophiques de l’origami-robotique.
En croisant pliage et robotique qui permettront d’animer ses œuvres, Dewi Brunet questionne les frontières sensibles entre humain, végétal et technologie. The règne végétal, d’apparence immobile, encore trop souvent considéré comme simple ressource ou objet de décoration devient le terrain privilégié d’une expérimentation qui change le rapport de force et réinvente une relation basée sur un équilibre nouveau entre le vivant et l’objet.
Metsä, Contes des forêts nordiques – Jardin Minorelle, Marcq-en-Baroeul – 14 mai au 03 juillet 2022
Crédit photo : © Jefunne Gimpel
lille3000 présente au Jardin Minorelle de Marcq-en-Barœul, une exposition de photographies et de sculptures en céramique qui offre la vision d’un monde imaginaire peuplé de présences féériques.
Dans cet univers utopique, les photographies des Moss People de l’artiste finlandais Kim Simonsson, artiste emblématique de l’édition Utopia, et Jefunne Gimpel dialogueront avec des œuvres d’une artiste lilloise, Ingrid Bouttaz.
Le monde créé par Kim Simonsson est une œuvre d’art complète qui sera déclinée sur le territoire à l’occasion d’Utopia. Les Moss People seront présents en version monumentale sur la Rambla rue Faidherbe à Lille, comme un peuple de géants.
On retrouve les Moss People de Kim Simonsson au cœur de cette exposition au Jardin Minorelle, dans des mises en scène très travaillées qui inscrivent les personnages dans différents contextes. Jefunne Gimpel les photographie souvent en pleine nature et elles se confondent avec le paysage, ou à l’inverse il les immortalise dans un environnement plus industriel, les extirpant de l’imaginaire auquel elles appartiennent. Ce petit peuple elfique évoluera parmi les œuvres délicates qui scellent dans la matière le lien physique entre l’Homme et la Nature.
Tous à plumes – Maison Folie Le Colysée, Lambersart – 30 avril au 28 août 2022
Crédit photo : DR
Bien que responsables de sa dégradation, nous sommes généralement peu sensibilisés par notre
environnement proche
et quotidien.
C’est donc dans une volonté d’associer les visiteurs à une démarche citoyenne de préservation de la
nature
que l’exposition leur propose, l’accès à une meilleure connaissance de leur environnement au
travers des oiseaux.
Observer, écouter, ressentir, découvrir, …
Eveiller, sensibiliser, éduquer, …
Autour de l’exposition, des activités et ateliers pédagogiques seront spécialement organisés pour faire découvrir la richesse de notre avifaune.
Cette nouvelle exposition de l’association Apex, riche de plus de 20 ans de conception et de production de parcours interactifs et sensoriels, va décliner le thème des oiseaux de nos régions au travers de l’émerveillement et de l’émotion qu’ils nous procurent. Accessible à tous les publics, la finalité de cette exposition sera d’éveiller à la nécessaire et urgente protection de nos oiseaux et de leurs milieux. Une partie de l’exposition intitulée Boules de plumes ! sera spécialement dédiée aux enfants de 3 à 6 ans.
Boris Taslitzky : L’art en prise avec son temps – La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix – 12 mars au 22 mai 2022
Crédit photo : DR – Boris Taslitzky, Les Délégués, 1947
La Piscine, rend hommage à Boris Taslitzky (1911-2005) et retrace son parcours exemplaire dans le récit du XXe siècle. À la fois témoin et acteur des grands bouleversements de son temps, Taslitzky déclare que toute sa vie a été marquée par la guerre. Conscient de sa responsabilité d’homme et d’artiste, Taslitzky se réclame de la grande tradition des peintres d’histoire et défend un « réalisme à contenu social » qui se doit de témoigner.
Ce peintre « en prise avec son temps » n’a jamais cessé de défendre l’utopie de jours meilleurs pour la classe ouvrière et nous livre un témoignage bouleversantet poignant d’humanité.
Présentant une cinquantaine de peintures, souvent monumentales, et de très nombreux dessins ainsi qu’une tapisserie, cette première exposition monographique d’envergure évoque surtout l’artiste « engagé », ou « concerné », à travers non seulement ses grandes compositions consacrées aux causes politiques de sa génération, dans la lignée de la peinture d’histoire davidienne, mais aussi ses autoportraits et portraits, ses paysages ou ses natures mortes.
Johan Creten : Bestiarium – La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix – 12 mars au 29 mai 2022
Crédit photo : © Creten Studio et Gerrit Schreurs.j – Dode Vlieg
Artisan majeur du renouveau de la céramique, Johan Creten (né en 1963) est un artiste internationalement reconnu pour ses œuvres qui, terres cuites émaillées ou songeries d’airain, dessinent une inquiétante étrangeté et jouent avec un trouble visuel malmenant nos représentations ainsi que nos lieux communs. Pour l’exposition roubaisienne, conçue en partenariat avec la galerie Almine Rech, l’artiste présentera, outre deux œuvres emblématiques de sa carrière – C’est dans ma nature (2001) et De Vleermuis (2015-2019), un bas-relief métamorphique et une sculpture monumentale aux allures de chauve-souris –, un ensemble céramique inédit de dix-sept bêtes (Beasts). Un sanglier englué dans une fange sanguine, une mouche endormie à la manière d’un transi ou encore un pélican pétrifié par une insondable tristesse : ici le bestiaire n’est jamais naturaliste mais symbolique, chaque animal fait signe vers l’impalpable, entre désolation et abandon, pulsion et mélancolie. Pas de nature morte ici : tout est vivant, tout pulse et tout tremble. Ces bêtes faussement naïves viennent dire l’épaisseur politique d’un monde fait de conflits, de luttes et de résignations, mais aussi de joies, de consolations et d’espoirs. Car si l’homme est un animal politique, le monde est le théâtre splendide de la cruauté…
Nils Nova – Rideau de verdure – Architecture, Art et Nature- Villa Cavrois, Croix – 17 mai au 28 août 2022
Crédit photo : © Villa Cavrois
Lorsque Robert Mallet-Stevens décrit la Villa Cavrois comme étant entourée d’ »Un rideau de verdure », il est clair qu’il utilise cette référence très théâtrale pour expliquer qu’il a conçu le bâtiment et son environnement comme une sorte de plateau de tournage. La visite de la maison pourrait en effet être vécue par ses hôtes comme la participation à un tournage de film.
Nils Nova a pris l’approche de Mallet-Stevens comme référence littérale pour écrire son propre scénario. Ses interventions transforment la visite de la maison en un parcours particulier, plein de surprises. Il a inventé une installation multimédia qui met tous nos sens en éveil.
En tant que maître de cérémonie élégant, il a introduit des changements presque invisibles et subtils dans le décor existant, qui nous font vivre le bâtiment d’une nouvelle manière.
Rendez-vous au canal – La Condition Publique, Roubaix – 06 juillet au 24 juillet 2022
Crédit photo : © Feda Wardak
Le canal représente un lien avec notre histoire par lequel on reconstruit un territoire c’est-à-dire un espace géographique chargé de symboles mis en commun.
La Condition Publique souhaite récréer du commun par les projets artistiques autour du canal et, ainsi, organiser la reconquête de ce territoire.
Des artistes seront invités à considérer cette voie comme une matière autant que support de la construction d’éléments de mise en commun.
Cela passera par la mise en jeu ou par le fait de rendre visible des enjeux invisibles pour en faire des enjeux partagés (poésie, femme, espace public, environnement, gestion de l’eau avec Feda Wardak, Robert Montgomery, duo Oran).
Mai Tabakian, Formes Sensibles – La Manufacture, Roubaix – 09 avril au 20 juin 2022
Crédit photo : DR
Artiste franco-vietnamienne, Mai Tabakian développe un travail textile architectural et sculptural entre couture, suture et matelassage. Sa démarche plastique, aux apparences suaves et colorées, est sous-tendue par une quête physico-métaphysique d’explication du monde, la recherche d’une logique dans le fonctionnement de l’univers, notamment à travers l’observation de la Nature comme de notre propre nature, de ce qui nous compose, de la cellule aux grandes questions existentielles.
Traces du futur – Espace Croisé, Roubaix – 14 mai au 31 juillet 2022
Crédit photo : © La Fratrie, School Gallery Olivier Castaing
La Fratrie, composée des frères Karim et Luc Berchiche, poursuit le champ de réflexion et d’expérimentation autour des utopies en créant à quatre mains des sculptures polymorphes chargées d’évocations qui interrogent l’homme dans son rapport à l’environnement et la nature.
Les miniatures suspendues, constructions minutieuses par leur précision plastique et formelle, font de leurs créateurs les artisans d’un monde utopique au sens propre « lieu qui n’est pas « .
Ces fictions architecturales constituent autant de mondes en soi, illusions déracinées de leur espace d’origine. Installations singulières et complexes, ils introduisent des scènes narratives le plus souvent
allégoriques
mais aussi des véritables réflexions sur la brièveté et la fragilité de la vie.
Cette exposition orchestrée par l’Espace Croisé immergera les spectateurs dans des futurs alternatifs
et des métamorphoses. Une œuvre participative et écoresponsable, fruit d’ateliers et de dialogues entre les deux artistes frères et les habitants du quartier de l’Épeule, témoignera de la richesse des nouvelles relations qui l’auront composées.
Un voyage qui donnera l’occasion de se projeter en l’avenir, d’imaginer et de fantasmer le monde de demain plus proche de la Nature et de réfléchir consciemment à des futurs utopiques.
Fragments – Maison Folie La Ferme d’en Haut, Villeneuve d’Ascq – 23 avril au 03 juillet 2022
Crédit photo : DR
Exposition des créations de trois artistes plasticiens contemporains pour lesquels la collecte de débris est le point de départ de leur travail : Sophie Hélène, Caroline Secq et Dadave.
Les trois artistes exposent le fruit de leurs glanages de rebuts, détritus transformés en compositions plastiques, témoins de nos consommations qui sont aussi nos héritages.
Sophie Hélène, coloriste de formation, mène un travail d’artiste plasticienne. Au gré des marées de la Baie de Somme, elle trouve dans les laisses de mer déchets organiques et morceaux de plastique sous toutes ses formes et ses variations chromatiques. Faisant cohabiter ces rebuts et fragments d’objets, sa démarche artistique et esthétique s’appuie sur les couleurs de ces rebuts, le tri, la juxtaposition, l’assemblage.
Caroline Secq, arpente, quant à elle, les plages des Landes et glane les rebuts, détritus laissés par l’homme, les fonds de plage comme il y a des fonds de tiroirs. Elle glane ces riens, ces morceaux d’objets qui ont perdu leur utilité, sans les transformer, pour les assembler, en faire des sculptures et œuvres murales.
Dadave, artiste autodidacte, récupère des composants électroniques de téléviseurs et ordinateurs qu’il ordonne sur du bois en volumes tridimensionnels, ils deviennent gratte-ciel, tours de Babel… Cartes mères, câbles, condensateurs… se rejoignent dans un dialogue entre technologie et fait main.
Tous trois, mélangent leurs compositions qui se répondent, se parlent. Ils interrogent nos pratiques
consuméristes,
la démesure de la croissance économique, réalisent un état des lieux de la nature et
témoignent du « tout à jeter ».
La beauté de ces compositions interroge, gêne. Devenus à la fois créations artistiques et patrimoine, ils représentent également notre héritage.
Entrelacs, Villeneuve d’Ascq – 30 mai au 02 juillet 2022
L’Atelier 2 – Arts Plastiques, association dédiée à l’éducation artistique, présente la septième édition d’Entre- Lacs, exposition d’art contemporain autour de la chaîne des lacs à Villeneuve d’Ascq.
Du 30 mai au 02 juillet 2022, 9 œuvres aériennes et aquatiques réalisées par 9 artistes plasticiens seront installées entre le lac Saint Jean et le lac Canteleu de Villeneuve d’Ascq.
Entre-Lacs a été imaginé en 2010, par l’Atelier 2 – Arts Plastiques, dans une volonté de rendre la culture accessible à tous, en amenant l’art dans un espace public. Du 30 mai au 02 juillet 2022, la chaîne des lacs de Villeneuve-d’Ascq se transforme en une ballade artistique en exposant une série de 9 œuvres d’art aquatiques et aériennes réalisées à la Ferme Saint‑Sauveur par 9 artistes plasticiens sélectionnés par un jury composé de plasticiens et membres de l’Atelier 2.
Nous sommes des arbres – La Fileuse, Loos – 12 mars au 30 juin 2022
Crédit photo : DR
La ville de Loos organisera une exposition à la Fileuse de l’artiste Yosra Mojtahedi, intitulée Nous sommes des arbres. Les spectateurs pourront venir découvrir dans cette exposition des productions plastiques de l’artiste inspirées de formes végétales et organiques.
La ville de Loos va promouvoir également une semaine consacrée à la thématique de la Nature, aux couleurs d’Utopia.
Sarathoustra et les milles Royaumes de la planète Parkinson – Église Notre-Dame de Lourdes, Marquette-lez-Lille – 04 juin au 05 juillet 2022
Sarah Deruy présente à l’église Notre-Dame de Lourdes l’exposition Sarathoustra et les mille Royaumes de la planète Parkinson. Après des études de Lettres Supérieures à Bordeaux et une Maîtrise d’Arts plastiques à Lille, elle enseigne les Arts plastiques au collège Jean Macé de Calais.
Diagnostiquée Parkinson en 2019, elle se consacre toutes les nuits aux collages, lavis et décalcomanies de la série des mille Royaumes de la planète Parkinson. Issus des dérives inconscientes de son imaginaire, ses lavis explorent des mondes nouveaux, inexplorés, tentant de formuler une nouvelle carte du monde d’où surgit l’utopie.
Picasso et les avant-gardes arabes – Institut du Monde Arabe, Tourcoing – 02 avril au 10 juillet 2022
Crédit photo : © Collection Dalloul
L’IMA-Tourcoing souhaite présenter une exposition consacrée aux relations de l’œuvre de Picasso aux
scènes artistiques du Maghreb et du Moyen-Orient des années 50 aux années 80.
L’exposition, au sujet totalement inédit, mettra en évidence, grâce à un ensemble de quelques 70 œuvres, le fructueux dialogue à distance entre les deux rives de la Méditerranée. Construite sur le face à face précis de peintures, œuvres graphiques et céramiques de Picasso et d’œuvres-clefs d’artistes majeurs du monde arabe, ce projet répond de façon éclatante à la mission de l’IMA de promouvoir l’art et la culture des pays arabes et de favoriser le dialogue des patrimoines.
Vivants – La Source, Roncq – 03 mai au 01 juillet 2022
L’Institut pour la Photographie présente la série Vivants de Matthieu Gafsou réalisée en 2020 lors de sa résidence dans la région.
The photographe nous invite à redécouvrir le travail de la terre, de l’élevage et à valoriser le patrimoine du vivant.
Zoom Sur … Les Expositions en dehors de la MEL

#UtopiaPhoto – L’Institut pour la Photographie, le CRP / Centre Régional de la Photographie, Château Coquelle & Destin Sensible

Crédit photo : Quentin Pruvost – Light Motiv

L’Institut pour la Photographie, avec Le CRP/ Centre régional de la Photographie à Douchy-les-Mines, Château Coquelle à Dunkerque, Destin Sensible à Mons-en-Barœul proposent une programmation photographique autour de l’eau. La question primordiale de l’eau comme matière première, matière vitale ou première nécessité est un des principaux enjeux du développement durable. La question de l’eau dans l’environnent ou les questions climatiques actuelles placent cet élément de base au cœur des richesses vitales de nos sociétés. L’eau est aussi un facteur déterminant dans l’étude du paysage naturel, social et économique des Hauts-de-France, depuis ses côtes maritimes jusqu’aux axes fluviaux qui traversent son territoire. Cette ressource naturelle donne ainsi lieu à différentes expérimentations poétiques, réflexives et pour le moins sensibles. Les experts territoriaux en matière de photographie proposent de coordonner un programme de résidences artistiques sur le territoire pour la production de quatre projets d’exposition inédits conçus pour une présentation hors-les-murs pour enrichir le parcours d’Utopia dans la Région Hauts-de- France.
Patrick Dion, PAN – Dunkerque
Château de Coquelle
Emmanuelle Blanc – Comme de l’eau – Douchy-les-Mines
Au CRP / Centre Régional de la Photographie Hauts-de-France
Frédéric Bellay – Entre-Lacs – Villeneuve d’Ascq
A Destin Sensible en partenariat avec L’Atelier2 dans le cadre d’Entrelacs
Quentin Pruvost – Inland Voyage – Bois-Blancs, Lille
Au Cap Dock, proposé par l’Institut pour la Photographie
Tenter le diable : carte blanche à Matali Crasset avec les étudiants de la HEAD (Genève) – Le Familistère de Guise
Crédit photo : DR
Le projet s’inscrit dans une recherche sur l’hospitalité lancée par le Familistère en parallèle de la création du Familistère Campus des alternatives : lieu de transmission, de débats et d’expérimentation de solutions sociales, économiques ou environnementales pour une société équitable.
Matali Crasset a été appelée à proposer des interventions/expérimentations pendant l’année 2021 et à créer une exposition dans le lieu, pour montrer les fruits de ces recherches en 2022.
Raffaela Crispino – Musée des Beaux-Arts de Tournai (Belgique) – 29 janvier au 18 septembre 2022
Crédit photo : © DR
Par terre ou par mer, les œuvres d’art ont toujours voyagé. Difficile cependant de concevoir qu’un tableau de la dimension de L’Abdication de Charles Quint, une toile monumentale de l’artiste Louis Gallait actuellement exposée au Musée des Beaux-Arts de Tournai, ait pu, au milieu du 19e siècle, faire le tour de l’Europe en train.
À partir des étonnantes pérégrinations de ce « tableau spectacle », Raffaella Crispino nous emmène dans un périple semé de récits et de graines. L’œuvre de Gallait est aujourd’hui présentée sous des verrières conçues par l’architecte Victor Horta. À l’arrière de l’actuel musée de Tournai, sur le site qui accueillera la nouvelle extension, des serres abritent l’ensemble des plantes qui colonisent chaque année les espaces publics de la ville. Autant de pratiques qui se croiseront dans des récits multiples, lointains et proches à la fois.
Border – Triennale Intersections, Tournai (Belgique) – 08 juin au 18 septembre 2022
Crédit photo : DR
Du 18 juin au 11 septembre 2022, un parcours d’expositions d’artistes contemporains en ville, dans les musées (MuFIm, TAMAT, MBA) et au Carillon (immeuble Art Déco d’Henry Lacoste) pour (re)découvrir le patrimoine de Tournai. Au cours de l’été, expositions, visites thématiques, stages artistiques et temps de rencontres questionneront les notions de frontières, d’identités et d’appartenances.
En lien avec le thème Border, Intersections invite le « Grand Large-Territoire de la pensée » à exposer sa collection de drapeaux d’artistes le long de l’Escaut et de lithographies au Carillon.
Site internet de lille3000
Découvrez nos articles sur UTOPIA
Source : lille3000 – Photos : DR – © lille3000
Tagsexpositions Lille lille3000 Utopia
16 décembre 2022
15 décembre 2022
14 décembre 2022
Le vendredi 10 mars 2023 à 20h, le Zénith de Lille accueillera le concert de …
Your email address will not be published.








Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
GAELRadio Métropolys

source

Categorized in: