Pas facile de trouver ar garantez (l’amour) en ces temps de sorties limitées ! Le salut viendra peut-être des lec’hiennoù-emgav (sites de rencontre) dont le succès ne se dément pas.
A bep seurt a zo (il y en a pour tous les goûts) : les généralistes, comme Meetic ; d’autres plus légers, comme Tinder, ou encore les applis permettant de rechercher des personnes en fonction de ses centres d’intérêt ou affinités précises, comme Stag (attaché, relié) il y a quelques années, conçue pour rencontrer des Bretons partout à travers le monde ! Da bep hini e vlaz neuze (à chacun ses goûts), le tout étant de bien choisir celui qui convient le mieux avant de paotreta (draguer des garçons) ou merc’heta (draguer les filles).
Met penaos an Diaoul ober ? (mais comment procède-t-on ?) Lakait hoc’h anv da gentañ (en premier lieu, inscrivez-vous) ha krouit ho pajenn (et créez votre profil). Comme pour tout jeu de séduction, il s’agit de savoir se présenter sous son meilleur jour tout en étant original. N’eo ket aes (pas simple) ! Ensuite, sellit ouzh an dud all (visitez les autres profils) ha « swipañ »
anezhe pa blijont deoc’h (et les « swiper » quand ils vous plaisent). Lorsque l’attirance est réciproque, il y a « match » (ou krogad) et le dialogue peut commencer.
Dousik dezhi memestra (attention à ne pas aller plus vite que la musique), prenez le temps d’échanger avant de passer, éventuellement, à l’étape suivante : un emgav penn-ouzh-penn (une rencontre en tête à tête). Si celle-ci confirme vos impressions, vous pourrez dire sans hésiter « krog eo ar big ‘barzh ma skouarn » (la pie m’a attrapé l’oreille, comprenez que votre cœur est conquis) et commencer à écrire une nouvelle page gant ho karedig (avec votre être aimé).

根源

カテゴリー