Selon un article du journal allemand Handelsblatt, Opel a l’intention de supprimer jusqu’à 1 000 emplois en Allemagne.

Lors d’une réunion interne, le constructeur – filiale de Stellantis, groupe issu de la fusion entre FCA et PSA – a annoncé qu’il avait l’intention de réduire à nouveau le personnel d’ici la fin de l’année sur les sites allemands de Rüsselsheim, Kaiserslautern et Eisenach par le biais de mise en place de programmes de retraite partielle, d’une retraite anticipée ou d’une indemnité de départ, indique le journal, citant plusieurs participants.

Un porte-parole d'Opel a déclaré à Dow Jones Newswires que la direction d'Opel Automobile était en pourparlers avec les partenaires sociaux au sujet de la réouverture des programmes de départs volontaires existants. Cette possibilité avait déjà été convenue entre les entreprises et les partenaires sociaux en janvier 2020.
"Dans le contexte de la transformation rapide de l'industrie, de la pandémie, de la situation géopolitique, des chaînes d'approvisionnement fragiles et des augmentations massives des prix de l'énergie et des matières premières, l'entreprise souhaite ouvrir le programme de départ volontaire jusqu'à 1 000 employés supplémentaires en Allemagne », indique ainsi l’entreprise.
Nous voilà en quelque sorte prévenus : les « raisons » pour réduire le personnel s’accumulent ces derniers temps. D’autres constructeurs pourraient emboîter le pas à Opel.
Reste qu’en janvier 2020, soit avant le Covid, la guerre en Ukraine, la pénurie de semi-conducteurs, l’envolée des prix des matières premières … et j’en passe … Bloomberg affirmait que le constructeur qui venait alors d’être récemment racheté par PSA avait pour projet de supprimer plusieurs milliers d'emplois. Citant une source proche du dossier, l'agence de presse précisait que 2.100 postes au moins seraient supprimés d'ici 2025 et que deux vagues de réductions d'effectifs d'un millier chacune pourraient suivre en 2027 puis 2029.
 
Selon un article du journal allemand Handelsblatt, Opel a l’intention de supprimer jusqu’à 1 000 emplois en Allemagne.
Lors d’une réunion interne, le constructeur – filiale de Stellantis, groupe issu de la fusion entre FCA et PSA – a annoncé qu’il avait l’intention de réduire à nouveau le personnel d’ici la fin de l’année sur les sites allemands de Rüsselsheim, Kaiserslautern et Eisenach par le biais de mise en place de programmes de retraite partielle, d’une retraite anticipée ou d’une indemnité de départ.

Retrouvez tous les soirs une sélection d’articles dans votre boite mail.
Leblogauto.com: Le media participatif leader de l’actualité automobile depuis 2004
Un site du groupe HORYZON :
Men’s UP | Auto-Moto | Autonews | Onze Mondial | Foot National | But Football Club | Quinze Mondial | Le Blog Auto | Kool Mag | Gaming Up | Flat6 | Sports Auto-Moto | Daily Sports | Positvr
mentions légalescontactl’équipe

source

Catégorisé: