L’actrice est à l’affiche de la nouvelle série de TF1 Les Combattantes, dès lundi 19 septembre à 21 h 10, et préside, du 13 au 18 septembre, le jury du Festival de la fiction de La Rochelle.
Vous présidez le jury du Festival de la fiction de La Rochelle. Comment ce titre peut-il enrichir la comédienne que vous êtes ?
Sandrine Bonnaire : Avec ma double casquette de comédienne et de réalisatrice, c’est très intéressant d’avoir une vision globale de ce qui se fait. Il se trouve que j’ai à la fois un projet de réalisation de minisérie pour la télé – Les Dessous des Chandelles, adapté du livre de Valérie Hervo (directrice de ce club libertin, ndlr) – et un autre pour le cinéma. La télévision m’intéresse pour en saisir les codes, mais aussi car elle finance une grande partie des films.
Comment allez-vous gérer les conflits affectifs avec d’éventuelles connaissances présentes dans la sélection ?
L’amitié ne rentre pas en jeu dans une sélection. Une présidence, c’est d’abord une démocratie où chacun s’exprime et la majorité l’emporte. Aussi bizarre que cela puisse paraître, j’ai rarement été en accord avec les délibérations de mes jurys précédents. Cela me permet de remettre en question mes jugements. Sans être totalement docile, ce qui compte, c’est l’écoute.
Quel regard portez-vous sur la fiction française ?
Elle pourrait être encore plus audacieuse. Au regard des plates-formes qui cartonnent, on constate une grande variété d’œuvres qui, pour certaines, réduisent les frontières entre le grand et le petit écran. Tout cela se confond et tant mieux. Puisque le cinéma est à la peine, l’essentiel reste de continuer à voir des films.
Dans Les Combattantes, série coproduite justement avec Netflix, vous jouez la rigide Éléonore Dewitt. Quel souvenir gardez-vous de ce tournage ?
Un sujet passionnant et, surtout un réalisateur, Alexandre Laurent, qui a su résister au danger qui consiste à prémâcher le travail pour que le plus grand nombre comprenne. Quand on essaie de faire du racolage, ça ne marche jamais. Les films doivent être faits pour ceux qui les regardent et pas pour ceux qui risquent de partir.
Merci pour votre inscription. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, cliquez-ici.
Papier ou numérique
Certifié par : Certifié par acpmCertifié par digital ad trust
Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :
Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique à destination de Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer les bons plans et offres promotionnelles. Conformément à la loi “Informatique et libertés” du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

источник

Категоризировано в: