En 1982, George Cukor dans “Télérama” : “C’est la faute de la presse si j’ai cette réputation de metteur en scène de femmes”
Denis Ménochet : “J’ai eu une paralysie faciale, je me suis dit que je n’allais jamais y arriver”
“Si le montage est mauvais, le film est mauvais. C’est très sérieux, la comédie”
“Polisse” : comment Maïwenn organise le chaos sur son tournage
“Le Crépuscule des champions”, sur Canal+ : la retraite à 40 ans, ce n’est pas facile non plus
Fipadoc 2023, côté cuisine : “Se rassembler autour d’un film ou d’une table, c’est un peu la même expérience”
“Chien perdu”, sur Netflix : ah, tiens ! un film qui manque de chien
Les enfants et l’argent de poche : “À travers leur discours, les parents transmettent un modèle de vie”
Nos recettes faciles avec les enfants : chiche, les pois chiches ?
Nouvel An chinois 2023 : nos quinze adresses préférées à Paris, du boui-boui à raviolis au resto chic
Patrick Rimoux, l’homme qui va rallumer les lumières à Notre-Dame
Grand Paris : sept nouveaux lieux à découvrir en 2023
Embrassez beaucoup qui vous voudrez : “Besame mucho” en cinq variations
Mort de David Crosby, légende du rock américain au sein de Crosby, Stills & Nash
Rémunération des artistes, fausses écoutes… Le streaming musical, comment ça marche ?
“La Chose”, sur Nova, un podcast qui passe les chansons grivoises à la casserole
Podcast : qui était le vrai Dracula ? Réponse sanglante, sur France Culture
Podcast : “75019 Daech”, le témoignage saisissant d’une jeune femme qui a refusé la radicalisation
“Animan”, d’Anouk Ricard, la BD de superhéros qui doit plus aux Nuls qu’à Marvel
Publier les féministes étrangères disparues : les chemins de traverse de l’édition militante
Polar : “Petite Sale”, de Louise Mey, toute la noirceur du monde
Ruée vers la 5G : “Les citoyens doivent se réapproprier la technologie, pour ne pas la laisser au seul marché”
Secret des affaires : “Reflets” gagne en appel contre Patrick Drahi, une victoire pour la liberté d’informer
Moins d’argent, plus de colère : des écoles publiques d’art et de design craignent pour leur survie
Le magazine
デジタル
Abonnez-vous et téléchargez votre Pass Festival cinéma Télérama
Article réservé aux abonnés 7 minutes à lire
Michel Abescat
Publié le 19/01/23
Partager
Malika Ferdjoukh au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, le 4 décembre 2016.
Photo Joel Saget / AFP
Au tout début, quand elle était en CP, celle qui allait devenir une figure de la littérature jeunesse n’aimait pas lire. Quelques dizaines d’années plus tard, Malika Ferdjoukh fait partie de ces auteurs qui ont donné le goût des livres à des centaines de gamins. Avec une vingtaine de romans et séries à son actif, traduits dans une dizaine de langues, Le Club de la pluie, Quatre Sœurs, Broadway Limited, Portrait au couteau または l’excellent Griffes, qui vient de paraître.
« Il n’y avait aucun bouquin à la maison », raconte-t-elle aujourd’hui, le sourire en coin devant un mur de livres dans les locaux de son principal éditeur, L’École des loisirs. « Maman était femme de ménage et papa, manutentionnaire puis vendeur au Printemps. Nous avions quitté Béjaïa, en Algérie, peu après ma naissance, en 1957, à cause d’une vilaine maladie que j’avais attrapée et qu’il valait mieux faire soigner à Paris. Ce fut long. Et nous sommes restés. À sa manière, peut-être cette maladie a-t-elle été une chance. »
S’abonner, 0,99€/mois&nbsppendant 6 mois
Déjà abonné ? Je me connecte
Découvrir toutes nos offres
Partager
Le module de commentaires est susceptible d’entraîner un dépôt de cookies de la part de notre partenaire. Compte-tenu du refus de dépôt de cookies que vous avez exprimé et afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la contribution.
Pour continuer à contribuer vous pouvez donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Retrouvez le meilleur de Télérama avec nos cinq newsletters : Ecrans & TV, La Quotidienne, Télérama Sortir Grand Paris, Télérama Soirée (abonné) et Télérama Week-end (abonné)
Vous avez choisi de ne pas accepter le dépôt de “cookies” sur votre navigateur, qui permettent notamment d’afficher de la publicité personnalisée. Nous respectons votre choix, et nous y veillerons.

Chaque jour, la rédaction et l’ensemble des métiers de Télérama se mobilisent pour vous proposer sur notre site une offre critique complète, un suivi de l’actualité culturelle, des enquêtes, des entretiens, des reportages, des vidéos, des services, des évènements… Qualité, fiabilité et indépendance en sont les maîtres mots.

Pour ce faire, le soutien et la fidélité de nos abonnés est essentiel. Nous vous invitons à rejoindre à votre tour cette communauté en vous abonnant à Télérama.

Merci, et à bientôt.

根源

カテゴリー