Publié le 31 mai 2022 à 08h30
©Ryanair
La compagnie aérienne low cost Ryanair va baser un avion à l’aéroport de Pescara dans les Abruzzes et y proposer cet été 15 routes, dont deux nouvelles vers Manchester et Memmingen.
Fermée il y a six ans en même temps que celle d’Alghero pour cause de hausse de la taxe passager en Italie, la base à l’aéroport de Pescara-Abruzzo accueillera cet été un Boeing 737 de la spécialiste irlandaise du vol pas cher et quinze routes, « sa plus grande opération jamais mise en place » dans la ville italienne de la côte adriatique. Cela représente « un investissement de 100 millions de dollars améliorant considérablement la connectivité nationale et internationale des Abruzzes et soutenant 30 emplois hautement rémunérés dans le secteur de l’aviation et plus de 500 emplois indirects à l’aéroport de Pescara », souligne Ryanair dans son communiqué.
La low cost compte y assurer cet été 100 vols hebdomadaires, soit 20 de plus qu’en 2019 avant la pandémie de Covid-19. Parmi les quinze routes proposées (dont une vers/depuis Charleroi mais aucune en France) figurent deux nouveautés : Manchester avec quatre vols par semaine et Memmingen avec deux. Sans concurrence dans tous les cas, l’aéroport des Abruzzes n’accueillant que des vols intérieurs d’ITA Airways et Volotea, plus une ligne de Wizz Air depuis Tirana.
Ryanair veut ainsi offrir aux voyageurs au départ de Pescara « un large choix des meilleures destinations en Europe ainsi que pour donner un coup de pouce nécessaire au tourisme dans les Abruzzes après deux étés perdus », et assurer « assure plus de croissance et de reprise en Italie ». Mauro Bolla, directeur Italie de Ryanair, a déclaré : « En tant que compagnie aérienne n°1 en Italie, Ryanair est ravie d’annoncer son opération record au départ de Pescara. Pour accélérer la reprise du tourisme, nous demandons au gouvernement italien de supprimer la “taxe de tourisme” sur tous les voyages aériens de 2022 à 2025, qui nuit à la compétitivité des aéroports italiens par rapport aux aéroports européens. La suppression de cette taxe faciliterait une reprise rapide du trafic aérien italien et des emplois grâce aux tarifs bas et au plan de croissance à long terme de Ryanair ».
Le président de la Région des Abruzzes Marco Marsilio a de son côté rappelé que l’aéroport de Pescara a été « fortement impacté par la pandémie, comptant une baisse de 72,9% du nombre de passagers à la fin du mois de septembre 2020. C’est pourquoi la Région a continué à investir dans l’aéroport pour mener à bien des interventions d’achèvement, d’amélioration et de développement, y compris l’extension de la piste, ce qui nous permettrait de nous concentrer également sur les vols intercontinentaux ».
Vittorio Catone, président de Saga qui gère l’aéroport des Abruzzes, a déclaré que la société avait remarqué des signes de reprise. En avril 2022, l’aéroport a accueilli 66.823 passagers, dépassant les 66.370 enregistrés en avril 2019. « Le désir de voyager et vivre normalement est clair et palpable », a-t-il déclaré.
©Abruzzo Airport
a commenté :
1 juin 2022 – 7 h 44 min

Nouvelle preuve s’il en fallait que Ryanair est indispensable pour les voyageurs, aéroports, régions, l’économie, l’emploi etc….RYR the best !
a commenté :
1 juin 2022 – 12 h 09 min

Et c’est parti pour le traditionnel défilé des chiffres à la Ryanair: on chiffre les appareil au prix catalogue (plus du double du prix réel), on nous ressort le “personnel hautement rémunéré” et on multiplie par 2 ou 3 le nombre d’emplois créés ( rapport des chambres régionales des comptes en France)
A noter que les taxes n’ont pas été baissée depuis le départ en 2016, comme quoi les menaces… Ryanair sait être présent quand son intérêt est là.
Ce nom existe déjà, veuillez en saisir un nouveau.
Cette adresse email existe déjà, veuillez en saisir une nouvelle.


Appel aux lecteurs !
Soutenez Air Journal participez à son développement !
BLU83120 a commenté l’article :
BLU83120 a commenté l’article :
Yahman971 a commenté l’article :
OubliéS a commenté l’article :





Nos abonnés bénéficient d’une navigation fluide sans bandeaux publicitaires pour une meilleure lecture de nos contenus.
Votre pseudonyme est validé à partir de votre adresse mail, empêchant qu’un autre lecteur publie un commentaire à votre place.
Votre commentaire est publié instantanément. Les commentaires des non-abonnés ne sont publiés qu’après modération par notre équipe.
Publié le 2 décembre 2022 à 07h00
Publié le 14 décembre 2022 à 09h00
Publié le 13 décembre 2022 à 10h00
Publié le 5 décembre 2022 à 10h00
Publié le 2 décembre 2022 à 09h00
© Air Journal – Tous droits réservés | Mentions légales | RGPD | Réalisation : PURE

Quelle

Kategorisiert in: