Boutique le Point
Evenements
Jeux concours
Socios
Temps de lecture : 2 min
Le salon horloger de Genève, où se réunissent cette semaine les fabricants de montres de prestige, accueille cette année six nouvelles marques, dont DeWitt, une petite manufacture qui revendique fièrement son héritage de Napoléon Ier.
Alors que les grandes marques font souvent appel à des stars de cinéma, de la mode ou du sport pour les représenter, cette société créée en 2003 par le comte Jérôme de Witt, un des descendants de la famille Bonaparte, préfère l’Empereur comme ambassadeur.
“Dans vingt ans, on se souviendra sûrement de Roger Federer, mais qui se souviendra des autres sportifs, des acteurs ou des mannequins ?”, a fait valoir Vivianne de Witt, son épouse, et directrice générale de l’entreprise, lors d’un entretien avec l’AFP. 
“Il n’a pas été seulement un chef des armées, c’est aussi lui qui a créé le Code Civil”, a-t-elle souligné, défendant fièrement l’héritage de l’empereur qui sera toujours dans les livres d’Histoire, a-t-elle insisté.
Jérome de Witt est le fils de la princesse Marie-Clotilde Bonaparte, issue de la lignée de Jérôme Napoléon Bonaparte, le plus jeune frère de Napoléon.
Basée à Meyrin, dans la banlieue de Genève, l’entreprise, qui emploie une trentaine de personnes, s’est fait connaître notamment en lançant en 2013 un modèle intégrant de l’ADN de Napoléon, à partir de micro-fragments de cheveux acquis lors d’une vente aux enchères. La montre coûte 13.500 francs suisses (11.489 euros, à taux actuels).
DeWitt fait partie des fabricants qui ont décidé de bouder le vaste salon horloger de Bâle, estimant que les petites marques étaient perdues dans la masse des 1.300 exposants que comptait encore l’événement l’an passé.
Le Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève, qui ne compte que 35 participants, lui donne nettement plus de visibilité à l’heure où même les marques de luxe abordent la reprise dans le secteur horloger avec une certaine prudence.
“Sur le plan économique, les choses s’améliorent, donc forcément, le luxe suit”, a affirmé Mme de Witt, qui table “en principe” sur un nouveau cycle haussier, en espérant toutefois que “cela ne va pas faire repartir vers des folies qui font que de nouveau, tout s’écroule ensuite”.
L’horlogerie suisse a connu un trou d’air brutal en 2015 et 2016 après des années d’euphorie les cinq années précédentes, avant de remonter doucement la pente en 2017 avec le retour des acheteurs chinois.
Au SIHH, DeWitt présente ses nouveautés sur le carré des horlogers, l’espace réservé aux petites marques pointues. A deux pas de son stand, la marque RJ-Romain Jerome dévoilait un modèle en hommage au super héros Spider-man tandis que Christophe Claret mettait lui en avant un modèle inspiré d’un mamba vert, un des serpents les plus dangereux d’Afrique.
18/01/2018 18:16:53 –          Genève (AFP) –          © 2018 AFP
Newsletter économie
Chaque jeudi, recevez le meilleur de l’actualité économique, et recevez en avant-première les exclusivités du Point.

Newsletter économie

Vous pouvez consulter notre Politique de protection des données personnelles.
Signaler un contenu abusif
Merci de renseigner la raison de votre alerte.
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Code erroné
L’info en continu
En kiosque
Quand la Chine s'éveille
Consultez les articles de la rubrique Économie, suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.
TF1-M6, la saga du PAFCHAPO :
Lettre des placements
Crise de l’énergie : tout savoir

Expérience Le Point
La boutique
Abonnements
Applications mobiles
Nos partenaires
Nous sommes OJD
Les forums du Point

FAQ
Politique de protection des données à caractère personnel
Gérer mes cookies
Crédit d’impôt
Cours de langues
Bons d’achat
Comparateur PER
Portail de la transparence
Tutoriel vidéo
Publicidad
Nous contacter
Plan du site
Mentions légales
CGU
CGV
Conditions générales d’un compte client
Charte de modération
Archives

* Champs obligatoires
Avec un compte LePoint.fr :

Créez un compte afin d’accéder à la version numérique du magazine et à l’intégralité des contenus du Point inclus dans votre offre.

Pour ce faire, renseignez
votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.
Vous avez un compte Facebook ?
Connectez-vous plus rapidement
Vous avez un compte Facebook ?
Créez votre compte plus rapidement
Veuillez saisir l’adresse mail qui a servi à créer votre compte LePoint.fr
Cet article a été ajouté dans vos favoris.
Pour soutenir Le Point acceptez la publicité personnalisée.
Déja abonné ? Je m’identifie

fuente

Categorizado en: